Hypnothérapie
Hypnose Thérapeutique, Thérapies Brèves Orientées Solution, EMDR: écrits et avis d'hypnothérapeutes professionnels de santé de Paris, Marseille, Bordeaux et d'ailleurs



Hypnose Ericksonienne, Médicale et Thérapeutique. Thérapies Brèves, EMDR. Formations en Hypnose, Formation en EMDR, Thérapeute des Instituts Milton Erickson à Paris, Marseille, Bordeaux

Trauma complexe: Apport de l'Hypnose. Olivier PIEDFORT-MARIN


Revue Hypnose & Thérapies brèves n°49



Trauma complexe: Apport de l'Hypnose. Olivier PIEDFORT-MARIN
Dans un article précédent, nous avons présenté les limitations de l’utilisation de l’hypnose avec les patients souffrant de trouble de stress post-traumatique complexe (TSPT-C). Cet article va maintenant présenter les techniques hypnothérapeutiques utiles voire indispensables avec ces patients, en particulier lors de la phase 1 du traitement, phase dédiée à la stabilisation, la réduction des symptômes et l’apprentissage de la régulation des affects.
Ces patients nécessitent un traitement intégratif dans lequel l’hypnose tient une place de choix.

L’ACCOMPAGNEMENT COMME ATTITUDE CENTRALE

Une attitude générale d’accompagnement (pacing) permet d’aller au rythme du patient sans dépasser ses capacités de régulation émotionnelle et en tenant compte de ses tendances à l’évitement. On peut alors observer que l’initiation au changement ne nécessite pas beaucoup d’intervention de la part du thérapeute ; elle vient directement du patient, donc à son rythme. Autre avantage : le patient se sent compris, ce qui renforce la relation thérapeutique ; il sent qu’il est respecté et non brusqué, ce qui évite de réactiver des mémoires traumatiques de type relationnel. Dans ce cadre le recours à la séquence d’acceptation (« yes set ») devient un standard dans le travail avec ces patients. Nous recommandons la séquence d’acceptation avec peu ou pas de reformulation, mais en répétant avec fidélité les mots du patient. Notre expérience montre que les patients ne sont pas perturbés par un effet « perroquet » lorsque c’est fait avec authenticité et compassion.

L’UTILISATION

Le principe d’utilisation (Erickson, 1959) est un autre concept central dans le travail avec les personnes souffrant de TSPT-C, en particulier celles les plus gravement atteintes. Considérer les symptômes du patient, même lorsqu’ils sont particulièrement gênants (pour le patient ou pour la thérapie), comme une ressource ou un message de l’inconscient est une approche quasiment subversive de nos jours où il s’agit avant tout de se débarrasser aussi vite que possible des symptômes sans forcément y rechercher un sens ou une logique. Mais lorsque le thérapeute décide d’écouter avec soin et d’utiliser certains symptômes de ces patients traumatisés, en fait il porte son attention sur les blessures qui peuvent se cacher derrière ces symptômes, ce que n’ont en général pas fait les proches du patient lorsqu’il était enfant. Il reconnaît ainsi la blessure. La relation thérapeutique s’en trouve ainsi renforcée. Les patients sévèrement traumatisés peuvent montrer une coopération difficile : ils rentrent ainsi dans la catégorie de patients pour laquelle Erickson considérait l’utilisation utile voire nécessaire. Nous observons que cette coopération difficile des patients est principalement due à la difficulté de faire confiance (causée par des trahisons parentales, par exemple) et parfois (aussi) par des échecs thérapeutiques précédents qui leur font craindre de futurs échecs. Ils peuvent avoir vécu ces échecs thérapeutiques aussi comme des trahisons lorsqu’on leur a vanté à tort ou avec trop d’emphase les effets positifs d’une méthode ou d’un traitement qui se sont finalement avérés sans le succès escompté.

LE LIEU SÛR

L’exercice du lieu sûr est un exercice de base. En psychotraumatologie c’est aussi un outil de diagnostic et d’indication thérapeutique. En demandant à un patient qui a vécu une insécurité constante ou régulière dans son enfance, quel lieu est pour lui synonyme de sécurité, on active d’emblée des mémoires traumatiques. On peut par contre lui demander de trou- ver un lieu synonyme de confort ou de sentiment agréable ou lieu synonyme d’apaisement. Certains patients ne peuvent s’imaginer un tel lieu, ce qui est signe d’un manque flagrant de sentiment de sécurité interne. D’autres patients ne peuvent s’imaginer un lieu qu’entourés de personnes connues bienveillantes ou d’animaux : cela révèle souvent des problèmes d’insécurité dans l’attachement précoce.
Trauma complexe: Apport de l'Hypnose. Olivier PIEDFORT-MARIN


Dossier : Autour de la maternité

Edito : Une année riche en événements ! Sophie Cohen, rédactrice en chef


- Troubles des apprentissages. Amer Safiedine ce cercle vicieux, nous avons résolument opté pour que la notion de plaisir soit la feuille de route de tout apprentissage.

- L'Hypnose en Ophtalmologie. Dr Robert BENHAMOU

- Le ventre, grenier à émotions. Dr Jean Denis Pendant mes quarante ans de pratique de médecine générale, j’ai pu entendre nombre de personnes crier leur anxiété par leur ventre. Nos déductions cliniques, nous intuitions, nos interprétations ont trouvé progressivement leurs assises scientifiques ces dernières années et, forts de ces arguments, nous pouvons proposer à nos patients de mieux se comprendre par le langage de leur intestin et de dialoguer avec lui en hypnose.

- Infertilité et hypnose. Claire Marie-Roda Le récit après coup d'une thérapie réussie donne l'impression que tout a été magistralement orchestré par le thérapeute. Or, il n'en est rien.

- Note quatrième. Sylvie Le Pelletier-Beaufond Selon François Roustang. Qu'est-ce que l'hypnose ?

Edito: Autour de la Maternité. Véronique Waisblat maternité se doit d’être joie et bonheur. Pourtant difficultés et souffrances peuvent survenir. C’est là que l’accompagnement par l’hypnose déploie son potentiel. Dans ce dossier thématique, des soignants, sage-femme, obstétricienne, psychologue et anesthésiste, partagent leurs expériences dans l’accompagnement des femmes avant, pendant et après la naissance.

- Apports de l'hypnose en consultations prénatales. Mélina Singer

- En salle de naissance. Delphine Germain et Véronique Waisblat

- l'accouchement maison. Isabelle Ignace, psychologue clinicienne

- Grossesse et accouchement : l'importance de la communication. Allan Cyna, médecin anesthésiste australien

- Trois rituels de guérison. Christelle Roux, gynécologue obstétricienne


- “Si j'avais su..."Stefano Colombo et Mohand Chérif si Ahmed (alias Muhuc)


- A deux mains dans la neige. Sophie Cohen en duo avec Véronique Bonnet


- Les champs du possible Adrian Chaboche

- Le pouvoir des odeurs. Dina Roberts et Pamela Roberts

- Entretien de Martin Wall, Président de European Society of Hypnosis

- Couleur Chronique, Jean-Michel Hérin

- Etre là, sous la direction du Dr Marc Galy





Rédigé le 12/09/2018 à 22:32 | Lu 105 fois | 0 commentaire(s) modifié le 26/12/2021





Sophie Tournouër, Psychologue clinicienne, Hypnothérapeute et Thérapeute Familiale. praticienne... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :

Rédacteurs web de la Revue Hypnose et Thérapies Brèves | Abstracts de la Revue Hypnose & Thérapies Brèves | De l'Hypnose et des Thérapies Brèves, EMDR, IMO | Formations Hypnose, EMDR et Thérapie Brève | Colloques





Autour de l'Hypnose: EMDR, Thérapie Brève & Intégrative. De la Formation au Thérapeute. Paris, Marseille, Nancy






EMDR - IMO en France, de Paris à Marseille. Intégration des Mouvements Oculaires en thérapie. Thérapeutes et Formation en EMDR