Hypnothérapie

Hypnose Ericksonienne, Médicale et Thérapeutique. Thérapies Brèves, EMDR. Formations en Hypnose, trouvez un Praticien, Thérapeute des Instituts Milton Erickson à Paris, Marseille

Laurent GROSS, Hypnothérapeute, EMDR, IMO, Thérapies Brèves Orientées Solution à Paris 11

Florent HAMON, Hypnothérapeute, Thérapeute EMDR à Paris.

Laurence ADJADJ, Hypnothérapeute, EMDR - IMO, Thérapies Brèves Orientées Solution à Marseille

Valérie TOUATI-GROSS, Hypnose Thérapeutique, EMDR - IMO, Thérapies Brèves et Ostéopathie à Paris 11 et 12

Dr Philippe AÏM, Psychiatre, Hypnothérapeute, Thérapies Brèves Orientées Solution. Paris

Mariline MORCILLO, Hypnothérapeute et Infirmière sur Marseille et Paris

Théo CHAUMEIL, Kinésithérapeute et Praticien en Hypnose. Chargé de Formation à Paris et Marseille

Sophie TOURNOUËR, Hypnothérapeute, Psychologue clinicienne et Thérapeute Familiale

La relation en salle de naissance.


Bénédicte Bobenrieth. La lutte contre la douleur est devenue une des priorités du système de santé publique.
Sa prévention et son traitement sont une exigence éthique, légale et font partie des indicateurs de la qualité des soins.



En accueillant régulièrement des patientes qui exigent de « ne pas avoir mal » parce que de « nos jours, ce n’est pas normal d’avoir mal », mon exercice en salle de naissance m’y confronte régulièrement.
Sage-femme, exerçant en salle de naissance et en libéral, j’ai pu au fil des années développer quelques « techniques » de communication et de détournement de l’attention. Ces méthodes, bien que personnelles, sont dans leur principe utilisées par un grand nombre de sages-femmes mais ont cependant leurs limites.

Les techniques hypnotiques me permettent de compléter mon approche en étoffant ma prise en charge des patientes souhaitant un accompagnement le plus physiologique possible, tout comme celle des futures mamans perdues dans des sensations douloureuses souvent inattendues, déroutantes et non acceptées (dystocies de démarrage, travail très rapide ne laissant pas le loisir de recourir à une analgésie péridurale, sensations d’engagement…).

Le travail hypnotique va se porter non pas sur la douleur elle-même, mais sur la perception que la patiente a de sa douleur

Si la lutte contre la douleur est un enjeu national, on peut cependant s’interroger sur l’intérêt de faire totalement disparaître la douleur de la salle de naissance, tout comme de notre société. En effet, sans douleur, comment reconnaître l’état de bien-être ?

La douleur est une expérience multidimensionnelle avec une composante physique, qui permet de qualifier et de quantifier la douleur, et des composantes affectives et comportementales qui correspondent à la manière dont la patiente va percevoir sa douleur. La douleur est donc une expérience subjective, et chaque patiente aura un seuil de douleur et un seuil de tolérance (ou de confort) individuels mais aussi différents selon le vécu, l’état d’esprit et le contexte.

C’est dans cette différence entre douleur et tolérance, qu’apparaît l’intérêt de l’hypnose en salle de naissance. En effet, le fait d’expliquer les soins, le déroulement du travail et de l’accouchement, ou bien encore de s’appuyer sur l’accompagnant, sont des moyens simples de diminuer l’anxiété de la patiente. Cependant la douleur toujours présente ravive les éventuels souvenirs des douleurs passées, et majore l’anxiété et l’appréhension. De plus, les composantes affectives et culturelles peuvent également jouer sur le vécu négatif de la douleur.

Si la douleur apparaît comme difficilement évitable au décours d’un accouchement, la souffrance est quant à elle à bannir. Or, une douleur peut être confortable. Ainsi, on ne peut nier qu’une patiente souhaitant accoucher sans péridurale ait mal. Mais on peut analyser cette situation comme une « douleur confortable » ; cette patiente accepte la douleur, elle est pour elle tolérable, elle reste ainsi dans son seuil de confort et ne souhaite pas recourir à une analgésie péridurale.

Le travail hypnotique va se porter non pas sur la douleur elle-même, mais sur la perception que la patiente a de sa douleur. En effet, l’hypnose ne va pas annuler une douleur, mais bien diminuer la perception de cette dernière. La souffrance pourrait s’apparenter à une sorte de « douleur de la douleur ». Lorsque la douleur est refusée, en plus de la douleur non acceptée et rejetée qui revient, va s’installer un processus dissociatif de « douleur de la douleur » et d’« angoisse de l’angoisse » qui majore les sensations et amène la patiente à souffrir.

L’hypnose va permettre de diminuer la perception de l’angoisse, de détendre la patiente et d’enrober la douleur, de la rendre acceptable. Il faut pouvoir accompagner la douleur et non la combattre et pour cela la patiente doit l’accepter. En utilisant une focalisation agréable (jardinage, vagues, souvenir agréable…), le but est de permettre à la patiente d’être plus détendue, d’être en relation en même temps avec la douleur et d’autres informations

Bénédicte BOBENRIETH
Sage-femme, titulaire du DIU d’acupuncture obstétricale de Strasbourg ainsi que du DU d’hypnose thérapeutique de Nantes. Elle fait partie de l’équipe obstétricale de la clinique Saint-CharlesVendée, une petite maternité où l’accent est mis sur la physiologie en proposant, entre autres, des consultations d’acupuncture et d’homéopathie aux patientes. Depuis quelques années, elle partage son temps entre cette activité salariée et une activité libérale où elle exerce sa profession de sage-femme et d’acupunctrice, en agrémentant sa pratique de techniques hypnotiques.

Commandez ce numéro Hors-Série n°11 de la Revue Hypnose et Thérapies Brèves: « La relation thérapeutique »

Lorsque la Version papier de ce numéro sera épuisée, la version PDF sera fournie à la place

Hors série n°11 de la revue Hypnose & Thérapies brèves. Mars 2017.
C'est un numéro double de 196 pages.
Thème : « La relation thérapeutique »


- Éditorial : La relation thérapeutique. S. Cohen
- Éditorial : La relation au coeur de l’hypnose. J. Betbèze
- L’alliance thérapeutique. M. Arnaud
- Enseigner la relation thérapeutique. A. Bioy
- Le thérapeute ? Un guide qui ne devance pas. J.-M. Benhaiem
- Autonomie relationnelle. J. Betbèze
- Avec le patient douloureux chronique. De la formation à la pratique. J. Nizard
- En salle de naissance. B. Bobenrieth
- Monde psychotraumatique. E. Bardot
- La relation thérapeutique. M. Picard Destelan et L. Fodorean
- Comment faire vivre un paranoïaque ? E. Malphettes
- Positionnement, et alliance... thérapeutiques. W. Martineau
- Rapport, alliance et changement : « l’Homonoia ». A. Vallée
- Une semaine aux urgences psychiatriques. V. Lagrée
- Retour à l’essentiel. G. Ostermann
- En Thérapie Systémique Brève. Y. Doutrelugne
- Un truc incroyable... Conversation en thérapie narrative. C. Besnard-Péron
- Retour aux bases. De l’infiniment petit à l’infiniment grand. P. Aïm et L. Gross
- Trouble du comportement à l’adolescence. A. Zeman

Pour acheter ce numéro de la Revue Hypnose & Thérapies Brèves à l’unité, ou vous abonner, cliquez ici




Rédigé le 16/09/2018 à 12:12 | Lu 52 fois | 0 commentaire(s) modifié le 16/09/2018





Valérie TOUATI-GROSS Ostéopathe, Hypnothérapeute, EMDR à Paris
Ostéopathe, Hypnothérapeute et praticienne EMDR - IMO à Paris, Valérie Touati-Gross est surtout... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :

Rédacteurs web de la Revue Hypnose et Thérapies Brèves | Abstracts de la Revue Hypnose & Thérapies Brèves | De l'Hypnose et des Thérapies Brèves, EMDR, IMO | Formations Hypnose, EMDR et Thérapie Brève | Colloques





Autour de l'Hypnose: EMDR, Thérapie Brève & Intégrative. De la Formation au Thérapeute. Paris, Marseille, Nancy



Collège d'Hypnose : Que nous dit la notion du Narcissisme chez Sigmund Freud ? Par Valérie Travers https://t.co/KNfMiS4uoU
Vendredi 16 Novembre - 19:29
Collège d'Hypnose : Revue Hypnose & Thérapies Brèves 50 Hypnose & Thérapies Brèves, Revue N°50 Août, Septembre, Octobre 2018… https://t.co/lWQMpOSN0l
Mardi 13 Novembre - 11:33
Collège d'Hypnose : Approche intégrative du psychotraumatisme, Hypnose et mouvements oculaires de type EMDR-IMO https://t.co/WOmNX1HiOJ
Mardi 13 Novembre - 01:06
Collège d'Hypnose : Formation en EMDR-IMO à Marseille. https://t.co/dl0vwfBwpM
Dimanche 11 Novembre - 00:52
Collège d'Hypnose : Hypnoscopie Octobre 2018 - Actualités en Hypnose Médicale https://t.co/jQz5Bqh51i
Mardi 6 Novembre - 01:08
Collège d'Hypnose : Revue Hypnose & Thérapies Brèves 50 Hypnose & Thérapies Brèves, Revue N°50 Août, Septembre, Octobre 2018… https://t.co/su0YGgum6p
Mercredi 31 Octobre - 13:33
Collège d'Hypnose : hypnose_hypnose | Formation en Autohypnose pour l'autonomie du patient et le confort du praticien Durée: 2 jours Da… https://t.co/h3CI2EPBs2
Mercredi 17 Octobre - 22:18



EMDR - IMO en France, de Paris à Marseille en passant par Nancy. Intégration des Mouvements Oculaires en thérapie. Thérapeutes et Formation