Hypnothérapie

Hypnose Ericksonienne, Médicale et Thérapeutique. Thérapies Brèves, EMDR. Formations en Hypnose, trouvez un Praticien, Thérapeute des Instituts Milton Erickson à Paris, Marseille

Laurent GROSS, Hypnothérapeute, EMDR, IMO, Thérapies Brèves Orientées Solution à Paris 11

Florent HAMON, Hypnothérapeute, Thérapeute EMDR à Paris.

Laurence ADJADJ, Hypnothérapeute, EMDR - IMO, Thérapies Brèves Orientées Solution à Marseille

Valérie TOUATI-GROSS, Hypnose Thérapeutique, EMDR - IMO, Thérapies Brèves et Ostéopathie à Paris 11 et 12

Dr Philippe AÏM, Psychiatre, Hypnothérapeute, Thérapies Brèves Orientées Solution. Paris

Mariline MORCILLO, Hypnothérapeute et Infirmière sur Marseille et Paris

Théo CHAUMEIL, Kinésithérapeute et Praticien en Hypnose. Chargé de Formation à Paris et Marseille

Sophie TOURNOUËR, Hypnothérapeute, Psychologue clinicienne et Thérapeute Familiale

Grossesse: de l'hypnose à l'auto-hypnose dans la préparation à la naissance


Grossesse: expérience d'une sage-femme dans sa pratique libérale. Armelle TOUYAROT
Revue Hypnose & Thérapies Brèves, Hors-Série n°1



« Se préparer », c’est se mettre en état, en mesure de faire ; c’est faire tout ce qu’il faut en vue d’une œuvre à accomplir. »

Dans l’événement « naissance », l’ œuvre à accomplir, c’est la mise au monde d’un enfant. Bien sûr, la nature a tout prévu pour que l’espèce se perpétue. Au même titre que toute femelle mammifère « sait » mettre son petit au monde, toute femme « sait » le faire, son corps sait le faire, il est programmé pour cela. Mais à la différence des mammifères, notre conscience intervient dans cet événement. On connaît la puissance de l’esprit sur le corps et les conséquences néfastes du stress sur la physiologie. Et l’on sait de la même manière comme notre esprit peut nous pousser à nous surpasser. L’objectif de la préparation sera d’installer l’état physique et mental favorable au bon déroulement de l’accouchement dans ses aspects physiques et psychologiques.

« LES MÉCANISMES EN JEU LORS D’UN ACCOUCHEMENT PHYSIOLOGIQUE »
(D’après Claude Didierjean-Jouveau et Michel Odent)

Pour mettre un enfant au monde, la femme doit libérer un cocktail d’hormones. C’est la partie primitive de son cerveau, constitué des structures cérébrales anciennes (hypothalamus, hypophyse) que nous partageons avec l’ensemble des mammifères, qui produit ces hormones. A l’inverse, la partie « récente » du cerveau, si développée chez les humains, le néocortex, constitue un frein au déroulement physiologique de l’accouchement par les inhibitions qu’il génère lorsqu’il est stimulé.

Pour accoucher physiologiquement, la femme a donc besoin d’être à l’abri des stimulations de son néocortex, provoquées notamment par les agressions, le langage, la lumière vive, le fait de se sentir observé, le fait de ne pas se sentir en sécurité. Quand la survie de l’individu est menacée et passe en priorité devant la survie de l’espèce, l’organisme sécrète des hormones comme l’adrénaline qui provoquent l’inhibition lors des différents épisodes de la vie sexuelle et reproductrice. Voilà pourquoi on ne peut pas faire l’amour quand on est en danger de mort, et pourquoi un accouchement ne peut pas progresser quand la mère est angoissée. Les freins néocorticaux, plus puissants chez les humains que chez tout autre mammifère, provoquent ces inhibitions, rendant notre espèce particulièrement vulnérable lors des différentes étapes de la vie sexuelle que sont l’accouplement, l’accouchement et l’allaitement.

On peut convenir de deux phases dans l’accouchement : une phase passive, le travail, pendant laquelle il faut « laisser faire » et « vouloir s’ouvrir », et une phase active, la naissance, pendant laquelle il faut « vouloir faire » et « savoir faire », et encore « vouloir s’ouvrir ». L’expulsion du placenta et la rétraction utérine est une phase brève que la mère, occupée à découvrir son bébé, « laisse faire » généralement sans opposer de résistance. Il se produit pendant ces heures de travail et de naissance de formidables bouleversements physiques et psychiques. En quelques instants, la jeune femme devient mère. L’événement « naissance » est donc essentiellement un processus d’ouverture. Le processus d’ouverture du point de vue physique est matérialisé par l’ouverture du col et du périnée, l’ouverture psychique par l’acceptation de l’événement. Pour favoriser le bon déroulement de cet événement, il faudra identifier tous les éléments susceptibles d’entraîner une « fermeture», dont le stress, puisque toute situation de changement génère par elle-même naturellement du stress, lequel provoque une réaction de « spasme », c’est-à-dire de fermeture.

 « LA PLACE DE L’HYPNOSE » DANS LA  PRÉPARATION À LA NAISSANCE  

L’état hypnotique possède certaines caractéristiques qui peuvent permettre à la future mère de pouvoir vivre, ressentir des expériences, d’explorer ses propres potentialités corporelles et physiologiques pour adapter ses réponses psychologiques et physiologiques à tous les stades de sa maternité, mais aussi de prévenir, de traiter certaines pathologies. Parmi ces caractéristiques, nous allons utiliser :

- l’état de réceptivité pour présenter des idées différentes, d’autres points de vue, d’autres perspectives, d’autres options, élargir les limites, travailler sur les croyances

- la modification du tonus musculaire pour favoriser le « laisser aller », le « lâcher prise », la relaxation ; pour rompre le cycle peur/tension/ douleur

- la capacité à faire abstraction de la réalité environnante pour accoucher dans une certaine intimité et s’isoler des facteurs de stress externes

- la suggestibilité et les suggestions post-hypnotiques en particulier pour suggérer un déroulement normal de l’accouchement, augmenter la confiance en soi

- l’association pour faire de nouvelles associations, la dissociation pour gérer la douleur

- les modifications sensorielles, qu’elles soient positives ou négatives pour contrôler les réponses psychologiques et physiologiques, adapter la perception de la douleur, susciter l’analgésie, l’anesthésie

- la distorsion du temps (contraction, dilatation) pour contrôler la douleur

- l’amnésie et l’hypermnésie pour corriger des émotions associées à des expériences du passé douloureuses ou traumatisantes, à des souvenirs douloureux

- la régression/progression, pour revivre une expérience ressource, se projeter dans une situation positive, anticiper, affronter l’inconnu

- et les modifications vasomotrices pour contrôler les saignements.

Dans l’état hypnotique, il apparaît spontanément, ou en réponse à des stimuli verbaux ou autres, diverses manifestations naturelles de l’hypnose ordinaire, les phénomènes hypnotiques. La tâche de l’hypnotiste consiste à les amplifier au service de l’objectif de la préparation, c’est-à- dire instaurer l’état physique et mental favorable au bon déroulement de l’accouchement, en tenant compte de l’individualité, de la culture, des différentes particularités de la future mère.

Alors, nous recourons à l’hypnose pour :

- accéder aux apprentissages, les re-visiter, en faire de nouveaux par l’expérience

- favoriser les changements

- prévenir le spasme dû au stress, le défaut de relâchement, le « cuirassement » et favoriser le processus d’ouverture physique et psychique

- mobiliser les ressources internes

- favoriser l’adaptation aux modifications physiques pendant la grossesse et l’accouchement

- améliorer le sentiment de confort et de bien-être, traiter les nausées et vomissements de la grossesse

- traiter l’anxiété

- susciter un fonctionnement approprié de l’organisme

- favoriser une recherche individuelle de solutions par un dialogue actif de la femme avec elle-même

- anticiper l’installation d’une bonne relation mère-enfant.

Ensuite, il s’agit d’entraîner la future mère à l’auto-hypnose pour qu’elle suscite d’elle-même ces phénomènes utiles le jour J.

EXEMPLE D’UTILISATION DE L’HYPNOSE SUR LE « CUIRASSEMENT » 

Nous pouvons illustrer l’utilisation de l’hypnose et de l’auto-hypnose pour traiter l’un des obstacles quasi constant au bon déroulement de l’accouchement, conséquence directe du stress : le « cuirassement ». Le mot stress vient du latin stringere qui signifie « serrer », «presser ». C’est un ensemble de réactions physiologiques et psychologiques qui se manifestent lorsqu’une personne est soumise à un changement de situation auquel elle doit s’adapter, et quand elle pense ne pas être à la hauteur de ce qu’elle croit devoir faire pour être adaptée. Et beaucoup de femmes se croient « incapables » d’accoucher. Ce « serrement » se manifeste par le cuirassement. Wilhelm Reich a décrit par le terme de cuirasse le mécanisme de protection qu’est le caractère. Cette cuirasse est régie par la notion de plaisir-déplaisir : elle s’ouvre dans une situation plaisante et se referme dans une situation déplaisante.

Ainsi Reich établit des rapports entre la cuirasse caractérielle et la cuirasse musculaire, entre l’angoisse et la rigidité musculaire. Nous sommes tous un tant soit peu cuirassés. C’est un processus d’adaptation biologique. Dans l’événement naissance, le cuirassement du bassin pelvien est central, même s’il n’est qu’un segment de la cuirasse mise en place pour restreindre les sensations et les expressions émotionnelles dans certaines zones particulières du corps. Dans cette relation dynamique, il est certains nœuds de restriction qui nous intéressent plus particulièrement, notamment au niveau du col de l’utérus, mais qui s’inscrivent toujours dans une constellation plus large. Le stress produit cette réaction pour se protéger d’intrusion, d’agression. Les gestes médicaux pratiqués lors d’un accouchement sont de l’ordre de l’intrusion, de l’agression (touchers vaginaux, pose de cathéter, rasage, épisiotomie). La femme a donc tendance à se cuirasser spontanément pour se protéger. Il va s’agir de créer une cuirasse autre que musculaire pour favoriser le relâchement. Et l’hypnose est un excellent outil pour cela.


ARMELLE TOUYAROT Sage-femme libérale depuis 20 ans à Toulouse. Maître en Psychothérapie Ericksonienne (Université de Mexico). Praticienne des thérapies brèves centrées sur la solution. Traductrice auprès des éditions Satas d’ouvrages sur l’hypnose et les thérapies orientées vers la solution. Auteur de Pas à pas – Guide d’autopréparation à l’accouchement par l’hypnose. Satas.
Ce guide s’adresse à la future mère que vous êtes en tenant compte à la fois de votre singularité et de votre universalité de femme.
Ce guide se propose de vous accompagner dans votre préparation pour un accouchement satisfaisant pour vous. Plus la femme a un bon vécu de son accouchement, meilleur est le lien qui s’installe entre elle et son enfant.

Il recourt à l’hypnose éricksonienne pour faire émerger de vous les ressources conscientes et inconscientes dont vous disposez pour mener cette aventure au mieux de vos possibilités.
Il utilise les principes fondamentaux des Thérapies Brèves Orientées vers la Solution selon Steve de Shazer.

Il est destiné à vous aider à participer à votre accouchement au lieu de le subir afin d’accoucher comme vous le désirez.

Il s’accompagne de deux CDs sur lesquels sont enregistrées les séances d’hypnose que vous pourrez faire toute seule, ou qui peuvent vous être dictées par votre Partenaire dans cette aventure.

C’est un guide d’auto-préparation personnel. Vous allez déterminer ce qui serait pour vous un accouchement satisfaisant, faire le bilan de ce que vous possédez déjà et de ce qui vous manque pour y parvenir, et évaluer tout le long de cette préparation les progrès que vous faites.
Il a pour objectif de renforcer votre confiance en vous et de vous donner les forces nécessaires pour amener votre enfant à la lumière.

Pour commander ce livre cliquez ici





Rédigé le 28/07/2018 à 22:12 | Lu 24 fois | 0 commentaire(s) modifié le 28/07/2018





Valérie TOUATI-GROSS Ostéopathe, Hypnothérapeute, EMDR à Paris
Ostéopathe, Hypnothérapeute et praticienne EMDR - IMO à Paris, Valérie Touati-Gross est surtout... En savoir plus sur cet auteur

Nouveau commentaire :

Rédacteurs web de la Revue Hypnose et Thérapies Brèves | Abstracts de la Revue Hypnose & Thérapies Brèves | De l'Hypnose et des Thérapies Brèves, EMDR, IMO | Formations Hypnose, EMDR et Thérapie Brève





Autour de l'Hypnose: EMDR, Thérapie Brève & Intégrative. De la Formation au Thérapeute. Paris, Marseille, Nancy




EMDR - IMO en France, de Paris à Marseille en passant par Nancy. Intégration des Mouvements Oculaires en thérapie. Thérapeutes et Formation