Hypnothérapie






Autour de l'Hypnose: EMDR, Thérapie Brève & Intégrative. De la Formation au Thérapeute. Paris, Marseille, Nancy

Histoire de l'Hypnose à l'Hypnose Ericksonienne, Thérapeutique et Médicale




Histoire de l'Hypnose à l'Hypnose Ericksonienne, Thérapeutique et Médicale
Franz-Anton Mesmer (1734 - 1815) est un médecin allemand, fondateur de la théorie du magnétisme animal, aussi connue sous le nom de mesmérisme. 

Le Marquis de Puységur (1751-1825), colonel d’artillerie, est connu pour ses expériences retranscrites de la pratique du magnétisme animal sur l'homme. Puységur se distingue de Mesmer en déclarant n'être qu'un vecteur pour les malades qui seraient leurs propres médecins, là où Mesmer prétend soigner par une action exclusivement physiologique dont le magnétiseur serait la source. Il met également en doute le fait que la crise, dont Mesmer avait fait la manifestation par excellence du magnétisme, soit autre chose qu'un élément parasite.

James Braid, (1795 - 1860), chirurgien écossais, connu pour ses travaux sur l'hypnose. On attribue souvent et abusivement à Braid l'invention du terme hypnose dans son livre Neurhypnologie, Traité du sommeil nerveux ou hypnotisme, considéré dans ses relations avec le magnétisme animal, qu'il publie en 1843.

Auguste Liébeault, (1823 - 1904), médecin français célèbre dans le cadre de l'histoire de l'hypnose et du magnétisme animal.

Hippolyte Bernheim, (1840 - 1919), professeur de médecine et neurologue français, célèbre dans le cadre de l'histoire de l'hypnose et de la psychothérapie. En 1882, il assiste aux travaux d'hypnose du docteur Ambroise-Auguste Liébeault, caractérisés par des suggestions autoritaires, et commence à les introduire dans son service d'hôpital universitaire.
En 1883, Bernheim effectue des expériences sur les suggestions criminelles avec le juriste Jules Liégeois et le médecin Henri Beaunis.

Jean-Martin Charcot, (1825 - 1893), clinicien et neurologue français, professeur d'anatomie pathologique, titulaire de la chaire des maladies du système nerveux, membre de l'Académie de médecine (1873) et de l'Académie des sciences (1883). Il est également connu comme chef de file de l'École de la Salpêtrière pour ses travaux sur l'hypnose et l'hystérie. Sigmund Freud, (1856 - 1939), médecin neurologue autrichien, pionnier de la psychanalyse. A Vienne, Freud rencontre plusieurs personnalités importantes pour le développement de la psychanalyse, dont il est le principal théoricien. Son amitié avec Wilhelm Fliess, sa collaboration avec Josef Breuer, l'influence de Jean-Martin Charcot et des théories sur l'hypnose de l'École de la Salpêtrière vont le conduire à repenser les processus et instances psychiques, et en premier lieu les concepts d'inconscient, de rêve et de névrose puis à proposer une technique de thérapie, la cure psychanalytique.

Pierre Janet, (1859 – 1947) est d'abord un philosophe puis un psychologue et enfin un médecin français. C'est une figure majeure de la psychologie française du XIXe siècle Il crée1 le terme de subconscient

Milton H. Erickson, (1901 - 1980) psychiatre et psychologue américain qui a joué un rôle important dans le renouvellement de l'hypnose clinique et a consacré de nombreux travaux à l'hypnose thérapeutique.
Son approche innovante en psychothérapie repose sur la conviction que le patient possède en lui les ressources pour répondre de manière appropriée aux situations qu'il rencontre : il s'agit par conséquent d'utiliser ses compétences et ses possibilités d'adaptation personnelles.

Dans un premier temps, il a exercé dans différents hôpitaux d'État puis s'est installé en cabinet privé à Phœnix (Arizona) en 1949. A partir de cette période, il a donné bon nombre de conférences et séminaires dans différentes villes des États-Unis. Il a été, entre autres, Président de l'American Society of Clinical Hypnosis ainsi que fondateur et rédacteur en chef de l'American Journal of Clinical Hypnosis.

Dès la faculté, son intérêt s'est porté sur l'hypnose et les phénomènes hypnotiques. Ses études, recherches, découvertes et développements lui ont permis d'avoir un rôle essentiel dans le renouveau de l'hypnose. Sa renommée et son extraordinaire talent lui ont valu d'inspirer les nouvelles thérapies telles que la thérapie systémique, les thérapies brèves et la programmation neurolinguistique.

Jay Haley, praticien en thérapie familiale et stratégique, le nomme "Un thérapeute hors du commun".

BIOGRAPHIE: Milton H. Erickson est né le 5 décembre 1901 dans une ville minière du Nevada où sont venus s'installer ses parents. Puis la famille repart dans une ferme du Wisconsin où il grandit et passe son enfance. Sa scolarisation permet de découvrir quelques handicaps : amusie et arythmie (perte de la capacité à percevoir les rythmes musicaux), on l'a dit aussi dyslexique et daltonien. Ces premières difficultés se transformeront plus tard en expérience et il les utilisera en thérapie.

D'ailleurs le "sage de Phœnix" a beaucoup puisé dans ses propres souvenirs comme dans les expériences de ses patients pour raconter des histoires, créer des métaphores. A l'âge de 17 ans, il est atteint d'une attaque de poliomyélite. Il entend un soir les médecins annoncer à sa mère qu'il est condamné et qu'il ne verra probablement pas l'aurore. Le jeune Milton demande alors que les meubles de sa chambre soient changés de place de manière à pouvoir contempler le lever du soleil le lendemain matin.

Son vœu est exhaussé et il peut admirer le lever du soleil. Mais il sombre dans le coma et à son réveil, trois jours plus tard, il est paralysé. Seuls ses yeux restent mobiles et ses oreilles attentives. Pendant des mois, il a tout le temps d'observer, écouter, ressentir le monde autour de lui. Un de ses principaux sujets d'observation est sa petite sœur qui apprend à marcher. Il étudie comment se fait l'apprentissage de la marche et s'exerce à retrouver ou visualiser mouvements et sensations dans son corps. C'est ainsi qu'il fait sa propre rééducation. A 21 ans, il entre en première année de médecine et c'est en troisième année qu'il découvre l'hypnose avec les séminaires du Dr Hull (1923-1924). Il se marie une première fois en 1923. De cette union naîtront trois enfants.

La séparation intervient 10 ans plus tard et c'est lui qui a la garde des enfants. En 1928, il est médecin et exerce en psychiatrie comme assistant au Rhode Island State Hospital, puis devient chef du service de recherche au Worcester State Hospital dans le Massachussetts, de 1930 à 1934. Il s'installe dans le Michigan en 1934 où il est nommé directeur de la recherche psychiatrique au Wayne County Hospital.

Cette même année, il rencontre la psychologue Elisabeth Moore dont il aura 5 enfants. Sa deuxième femme restera à ses côtés jusqu'à sa mort. De 1939 à 1948, il est directeur de la recherche et de la formation psychiatrique. Le climat humide et froid du Michigan lui provoquant allergies et douleurs (séquelles de la polio), il part pour l'Arizona avec sa famille et ouvre un cabinet en libéral à son domicile de Phoenix.

Une deuxième attaque de poliomyélite l'atteint à l'âge de 51 ans. C'est la douleur plus que la paralysie qui le fait souffrir. Et malgré cela, il poursuit son exercice, ou plutôt son art, et continue ses consultations, conférences, enseignements et recherches sur l'hypnose. Il décède le 25 mars 1980 d'un choc infectieux.

Histoire de l'Hypnose à l'Hypnose Ericksonienne, Thérapeutique et Médicale

Valérie TOUATI-GROSS Ostéopathe D.O, Hypnothérapeute à Paris
Ostéopathe, Hypnothérapeute et praticienne EMDR - IMO à Paris, Valérie Touati-Gross est surtout... En savoir plus sur cet auteur


Rédigé le 11/11/2016 à 23:28 | Lu 222 fois | 0 commentaire(s) modifié le 14/09/2017





Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Hypnothérapeutes | Livres et Revue Hypnose & Thérapies Brèves | De l'Hypnose et des Thérapies Brèves, EMDR, IMO